Rashômon et autres contes de Ryûnosuke Akutagawa

Voici un livre assez court dont la couverture m’avait attiré ainsi que le nom de l’auteur. Ensuite j’ai regardé le prix : 2€, je ne prends pas beaucoup de risques ! Et oui encore un livre sur le Japon, ou plutôt un livre de contes japonais écrit par un japonais.

Akutagawa-Ryunosuke-Rashomon

Ce livre est en fait un recueil de quatre nouvelles. En faisant quelques recherches, le manuscrit d’origine en comporte quinze. L’écriture de l’auteur est fluide, le style ou plutôt les styles sont très variés. Il n ‘est pas rare d’être « surpris » par un changement de rythme ou une apparition du narrateur dans l’histoire.

Je me suis plongée diversement dans les nouvelles, certaines m’ont plus interpellées que d’autres. Je ne suis pas certaine d’avoir tout compris, notamment à la première qui a donné son titre au roman, mais je les ai trouvé assez passionnantes. Les textes sont tous sombres, la mort rode dans chacune d’entre elle, et je me dis qu’elles proviennent définitivement d’une autre culture. LE surnaturel est également présent, avec sorcières, esprits mauvais, renards et autres créatures.

C’est un auteur que je ne connaissais pas, et dont la vie a été pour le moins tourmentée. En lisant sa biographie, il me fait un peu penser à Zweig.

En conclusion c’est une lecture qui m’a bien plu, même si ce n’est pas un coup de coeur. Cela m’a donné envie de lire la totalité des nouvelles ; ce qui tombe bien car l’intégralité est disponible à la bibliothèque.

icon_smile

Rashômon et autres contes, Ryûnosuke Akutagawa

Publicités

Crachins : nouvelles fraiches de Bretagne de Gérard Alle

Voici un livre oublié, qui m’attendait dans un carton de déménagement. C’est un recueil de nouvelles portant sur la Bretagne. La première ligne du résumé est la suivante :

En Bretagne, il se passe de ces trucs… On croirait pas !

La volonté affichée est de parler de la « vraie » Bretagne loin des récits qui parlent de marins, landes et korrigans, pour s’attacher à ces récits plus proches de la réalité. Les thèmes abordés et les styles d’écriture sont variés. Et comme les styles sont variés, on accroche plus ou moins avec chacune des nouvelles. Certains m’ont semblé un peu trop « crues », d’autres sur des thèmes qui m’ont pas du tout attiré et enfin une où je n’ai pas bien compris où voulait en venir l’auteur. Même si j’ai bien aimé retrouver des lieux et le folklore breton, cela ne fait pas tout. Certain personnages sont attachants, et on aurait aimé que cela ne soit pas une simple nouvelle. J’ai cru voir qu’une suite a été éditée, je ne suis pas certaine de la lire.

Mes nouvelles préférées ont été :

  • Une bergère et trois commis de Lenna Diraison, où l’on recherche les responsables d’un attentat contre l’ENA
  • Postcocos contre néoruraux de Gérard Alle, ou la chronique d’élections tendues
  • Dernier Tango à Pont-Gwin, de Ronan Gorgiard, mais que se passe-t-il lors des bals de retraités ?

La couverture est vraiment sympa, vous ne trouvez pas ?

Crachins : nouvelles fraiches de Bretagne, de Gérard Alle, Editeur Baleine, 302p.