Bifteck de Martin Provost

J’ai été appâtée par la couverture vichy de ce livre et par son résumé prometteur. André Plomeur, boucher à Quimper comme depuis de nombreuses générations, a aidé les femmes de soldats envoyé en guerre à passer le temps… Oui, mais la guerre a une fin et André se retrouve père de 7 enfants. S’en suit un drôle de voyage.

Mieux vaut être prévenu tout de suite : ce livre n’est pas un roman comme les autres. En fait, j’aime à penser que j’ai été en présence d’un conte pour adultes, avec ce qu’il faut de poésie et de fantastique. Au cours de ces 122 pages, je suis passée par tout un tas d’émotions, notamment avant de comprendre qu’il ne fallait pas prendre le texte au pied de la lettre.

Amusement – Interrogation – Incompréhension – Émerveillement – Nostalgie – Incompréhension (le retour) – Sourire

Bien que le style soit assez étonnant, le texte se lit facilement. On y déniche de superbes moments poétiques, notamment lors du voyage sur le bateau. L’histoire se décompose en trois principaux tableaux : Quimper, le bateau, l’île. Je trouve bien que pour une fois la thème de la paternité soit abordé, et de belle manière. Mais même si le personnage d’André a tout pour être un personnage sympathique,  je doit avouer que je ne me suis pas tellement attachée à lui, ni à toute sa marmaille. La faute peut-être à une histoire à laquelle on ne peut pas vraiment s’identifier.

Un autre point qui me fait penser à un conte : le chiffre 7. Comme les 7 nains, ou les 7 frères dans le petit poucet.

Un livre que je conseille … à un public averti !

Bifteck de Martin Provost, Le Livre de Poche, 122p.

 

Publicités

Crachins : nouvelles fraiches de Bretagne de Gérard Alle

Voici un livre oublié, qui m’attendait dans un carton de déménagement. C’est un recueil de nouvelles portant sur la Bretagne. La première ligne du résumé est la suivante :

En Bretagne, il se passe de ces trucs… On croirait pas !

La volonté affichée est de parler de la « vraie » Bretagne loin des récits qui parlent de marins, landes et korrigans, pour s’attacher à ces récits plus proches de la réalité. Les thèmes abordés et les styles d’écriture sont variés. Et comme les styles sont variés, on accroche plus ou moins avec chacune des nouvelles. Certains m’ont semblé un peu trop « crues », d’autres sur des thèmes qui m’ont pas du tout attiré et enfin une où je n’ai pas bien compris où voulait en venir l’auteur. Même si j’ai bien aimé retrouver des lieux et le folklore breton, cela ne fait pas tout. Certain personnages sont attachants, et on aurait aimé que cela ne soit pas une simple nouvelle. J’ai cru voir qu’une suite a été éditée, je ne suis pas certaine de la lire.

Mes nouvelles préférées ont été :

  • Une bergère et trois commis de Lenna Diraison, où l’on recherche les responsables d’un attentat contre l’ENA
  • Postcocos contre néoruraux de Gérard Alle, ou la chronique d’élections tendues
  • Dernier Tango à Pont-Gwin, de Ronan Gorgiard, mais que se passe-t-il lors des bals de retraités ?

La couverture est vraiment sympa, vous ne trouvez pas ?

Crachins : nouvelles fraiches de Bretagne, de Gérard Alle, Editeur Baleine, 302p.

Rue de la Fontaine de Loïc Le Guillouzer

Finalement peu de lectures durant mes vacances ! J’ai lu Rue de la Fontaine de Loïc Le Guillouzer.

Comme le laisse supposer le nom de l’auteur, l’intrigue se passe en Bretagne. Le roman raconte l’histoire de Rose, née dans le Trégor dans des circonstances « particulières » et qui rejoindra sa mère à Paris. Une histoire pleine de souffrance.

Si j’ai du mal avec les romans qui se perdent dans les détails, j’ai trouvé que celui-ci était un peu trop rapide. Avec parfois l’impression que l’on passe du coq à l’âne.

Le début a réussi à me captiver, malgré un rythme qui m’a perturbé ; la faute certainement à ma lecture précédente. Mais ce qui m’a le plus freinée dans ce livre, c’est la violence qui s’en dégage vers sa moitié. Je suis peut-être un peu sensible, mais cela a été impossible pour moi de lire certains passages.

Rue de la Fontaine, Loïc Le Guillouzer, Editions Diabaze, 233 pages