Une parfaite journée parfaite de Martin Page

Après un petit break de lecture, un court roman très plaisant !

Tenter de se suicider peut être une occupation très prenante. Une journée durant, un homme s’attèle à la tâche: bricolage de chaise électrique, cocktail explosif d’antidépresseurs, tout y passe. Pour celui qui collectionne les émotions de ses collègues et prend ses vacances dans un ascenseur, rien n’est simple… On peut se sentir inadapté à la vie et, bizarrement, ne pas parvenir à la quitter.

 

Voilà un livre qui m’a vraiment emballée, c’est tout à fait ce qu’il me fallait après un coup de mou dans mes lectures. C’est un livre au style très particulier : certains diront que c’est de l’humour noir un peu lourd, je l’ai trouvé finalement assez poétique. On se prend vite au jeu de suivre le « héros » du livre, ce pauvre bougre,  se suicider avec de nombreux détails (on révise son anatomie), et des péripéties « abracadabrantesques ». Au travers cette histoire c’est la société toute entière qui est critiquée : individualisme, solitude, perfection … Au final, cette histoire m’a fait penser à Bifteck que j’avais lu récemment, j’ai trouvé pour ma part ‘une parfaite journée parfaite » plus facile à lire.

Le roman se lit rapidement, il est très rythmé, et lorsqu’on rentre tout à fait dans l’histoire comme moi, on ne peut que le dévorer. Je trouve par ailleurs la couverture très réussie.

Par contre je n’ai absolument pas compris la fin, qui je l’avoue m’a un peu dépassée. Vu la petite taille du roman, je ne peux que recommander de se faire sa propre opinion !

Une parfaite journée parfaite, Martin Page, Nicolas Philippe, 117p.